Dans le cadre de sa mission d’intérêt général, la SFHE promeut activement le mieux vivre ensemble pour tous. A cet effet, notre société s’inscrit dans une démarche forte d’accompagnement social. Elle se met ainsi au service des personnes les plus démunies, en perte d’autonomie ou en situation de handicap.

L’insertion par l’économie,
un enjeu majeur de la SFHE

Bailleur social et acteur de la lutte contre l’exclusion, la SFHE s’implique dans les politiques urbaines d’insertion sur son territoire d’implantation. Il s’agit de notre démarche INSERTOIT.

La SFHE concourt de fait à l’insertion par l’économie des demandeurs d’emploi dans certains quartiers. Notre politique de réhabilitation et les partenariats récents avec des organismes d’insertion ont conduit la SFHE à renforcer son action dans ce domaine.

Les résultats sont à ce jour plus que probants : sur certains sites, l’objectif prévu par ces clauses d’insertion a été doublé.

Des clauses de promotion de l’emploi dans nos appels d’offre

Nous intégrons aujourd’hui des clauses spécifiques dans nos marchés de travaux.
Ces clauses préconisent le recrutement de demandeurs d’emploi par les entreprises partenaires
de la SFHE. Celles-ci y ont à ce jour répondu favorablement.

Un accent sur l’insertion des jeunes

Notre société mène une action ciblée pour l’ accès à l’emploi des jeunes. Notre objectif : les soutenir dans la construction de leur parcours professionnel. Ces actions se concrétisent sous différentes formes telles que des chantiers d’été, des chantiers éducatifs

Les chantiers d’insertion

Dans le cadre de ses réhabilitations, la SFHE développe des chantiers ouverts aux structures d’insertion.

Nos partenaires-insertion

La SFHE a signé des conventions avec différents organismes pour développer des chantiers d’insertion sur ses territoires :

  • le CRESCO, association mandatée par le Ministère des Solidarités et de la Cohésion Sociale
  • les PLIE (Plans Locaux pour l’Insertion et l’Emploi)

Le chantier d’insertion : mode d’emploi

Il implique une équipe de personnes éloignées de l’emploi, inscrites dans une démarche de parcours professionnels.

L’objectif :

  • favoriser l’acquisition des compétences (apprentissages techniques en situation de travail)
  • l’acquisition de savoirs (temps de formation)

Le chantier fait alterner :

  • un temps de travail sur le projet des travaux de réhabilitation : un encadrant technique transmet à l’équipe son savoir faire et la supervise.
  • un temps passé en formation : les personnes en chantier d’insertion ont accès à des sessions de remise à niveau et de qualification professionnelle, adaptées au projet de chacun.

Sur le terrain du développement social

Favoriser le mieux vivre ensemble pour tous

À cet effet, notre société s’inscrit dans une démarche forte d’accompagnement pour développer le lien social. Dans le cadre de nos importants travaux de réhabilitation notamment, il s’agit d’organiser :

  • la concertation avec les habitants : une phase de consultation sur le terrain est lancée pour recenser et discuter des difficultés sur la résidence mais aussi des points de satisfaction. Puis on évalue collectivement les besoins, afin de répondre au mieux aux attentes des habitants.
    La SFHE a développé et généralisé cette phase d’entretiens individuels.
    Pour les projets de résidentialisation ou d’amélioration de la gestion des espaces extérieurs, les échanges collectifs sont privilégiés : c’est la méthode du diagnostic en marchant.
  • l’implication de chacun : elle rend les locataires acteurs de leur cadre de vie. D’ambitieux projets au long cours ont ainsi vu le jour.
  • des actions de sensibilisation et d’information envers les résidents, en vue de préserver et d’améliorer le vivre ensemble au quotidien.

Un exemple d’action de développement social :
un partenariat avec les locataires

Créer de la convivialité en pied d’immeuble

Objectif : permettre aux résidents d’exprimer leurs idées autour de trois thèmes : la convivialité, la propreté et la gestion des espaces extérieurs.

Des rencontres, organisées entre les équipes de la SFHE et les locataires sur leur lieu de vie, ont permis de mieux cibler les attentes des habitants pour une meilleure qualité de vie dans les résidences.

Travaux, réhabilitations,… sont autant de moments de rencontres

Dans le cadre des projets de réhabilitation et résidentialisation menés sur le patrimoine, les équipes de la SFHE sont restées mobilisées en 2016. Au total, sur 5 résidences, plus de 300 locataires ont été conviés à des réunions publiques et des visites de logement témoins, leur permettant ainsi de participer aux décisions concernant leur cadre de vie.

Et cela va même parfois plus loin…

En effet, pour la première fois, dans le cadre d’un projet de requalification des espaces extérieurs sur leur résidence, un groupe de locataires mobilisé s’est constitué en association pour poursuivre l’aventure et la faire leur. Accompagnées par la SFHE dans les démarches, ces habitants pour la plupart investis au travers de leur association « Main dans la main » souhaitent maintenir la dynamique engagée durant les travaux de résidentialisation.

Leurs objectifs : favoriser le respect des nouveaux aménagements, sensibiliser les habitants au développement durable et renforcer le lien social et le bien vivre ensemble.

Un exemple concret : Le jardin partagé dont la charte d’usage a été élaborée conjointement par l’association de locataires et la SFHE.

 

Une réponse-logement pour les seniors

La part des 65 ans et plus progresse : ils représentent 18.8 % de la population française, selon les chiffres de l’INSEE de janvier 2016, contre 17% il y a cinq ans. La moitié ont plus de 75 ans. Devant cette évolution, l’objectif de la SFHE est de favoriser le mieux vivre des seniors. Des solutions logements adaptées voient ainsi le jour.

La construction d’EHPAD, d’EHPA et de béguinage

Pour des personnes en perte d’autonomie, la SFHE réalise des EHPAD (Établissements d’Hébergement Permanent pour Personnes Âgées Dépendantes), EPHA, Béguinage (logements pavillonnaires pour personnes âgées dépendante).

Notre société compte 20 établissements de personnes âgées à ce jour (15 EPHAD + 5 EPHA). Après livraison de la structure, la SFHE reste propriétaire du bâti et confie la gestion à des organismes spécialisés (gestionnaires de maison de retraite).

L’EHPAD place la personne en perte d’autonomie au centre d’un projet de vie personnalisé, avec des équipes spécifiquement formées. L’établissement présente de nombreux espaces de vie collective : salle à manger, salons, salles d’animation, salon de coiffure.

L’EHPA peut être un foyer-logement, une maison d’accueil, ou plus globalement une maison de retraite non médicalisée hébergeant les personnes âgées valides et autonomes. Généralement l’EHPA est constitué de petit logement mis en location. Les EHPA ne dispensent pas de soins médicaux aux personnes âgées et font appel, si besoin à des services extérieur (médecin traitant, infirmier, …).

 

 

Le béguinage

Le béguinage est un ensemble de logements réservés aux séniors pour vivre chez soi en toute autonomie. Ce sont généralement des maisons individuelles groupées dans un esprit de hameau qui bénéficient de surfaces plus généreuses que celles des logements traditionnels : 52m² env. pour un T2, 68m² env. pour un T3. Les personnes âgées profitent d’une maison commune pour les activités des locataires : un lieu d’échange et de convivialité.

Grâce à cette haute qualité de prestation accessible aux revenus les plus modestes, ces établissements incarnent une solution pour plus de dignité et de solidarité.

Une réponse en faveur de l’accessibilité dans vos logements locatifs

Les personnes handicapées souhaitent pouvoir résider dans un logement qui leur permette de rester autonome. Sensible au bien vivre chez soi pour tous, la SFHE s’emploie à améliorer son action dans ce domaine.

Des solutions de logements adaptés existent pour les résidents sur tous nos territoires d’implantation. Sur demande motivée, des travaux d’amélioration sont réalisés ; la SFHE prévoit également la mutation dans des résidences plus adaptées au handicap.

En 2009, notre organisme a de plus signé une Convention avec l’association Handitoit, qui organise (dans un premier temps sur la région PACA) :

  • la mise en place d’un comité de pilotage et d’un groupe technique, visant à développer l’accessibilité au travers du montage de projets, des attributions des logements…
  • une démarche d’échange sur l’accessibilité des logements, préalable au montage des opérations de constructions neuves.
  • un recensement de l’accessibilité du patrimoine existant, dans le prolongement de la loi de 2005.
  • la mise en place d’un dispositif pour faciliter le rapprochement de l’offre et de la demande dans ce domaine.

Une réponse à la précarité

La SFHE affirme sa mission sociale par l’accueil des personnes en situation de grande précarité, d’urgence, au sein de foyers d’hébergement. La gestion de ceux-ci est confiée à des organismes spécialisés (associations humanitaires, pour l’insertion…).

A ce jour, notre société propose 5 foyers d’hébergements (résidences sociales), dont les finalités sont diverses : centre d’accueil pour personnes en difficulté, foyer d’insertion professionnelle et sociale, foyer pour femmes en difficulté, accueil des familles monoparentales désocialisées, maison-relais, halte soins santé.

Notre engagement auprès et au service des personnes touchées par la précarité est partie prenante de notre philosophie.